Pont-Rouge: un nouveau pôle de vie à Lancy

De part et d’autre de la gare de Lancy-Pont-Rouge se dresse un nouveau quartier. De nombreuses constructions immobilières ont vu le jour en attendant l’arrivée du Léman express, le RER genevois, le 15 décembre 2019.

Les autorités lancéenes se sont battues, avec succès, pour que les deux gares du Léman express, Lancy-Pont-Rouge et Lancy-Bachet, continuent à porter le nom du territoire sur lesquelles elles se trouvent. Un détail d’importance pour la Commune puisque l’implantation d’un nouveau pôle ferroviaire comme celui de Lancy-Pont-Rouge rime avec développement immobilier. Autour de la gare du Léman express un nouveau quartier se construit, avec ses espaces publics, ses bureaux, ses logements et ses commerces. Tour d’horizon des nouveaux espaces de ce futur centre urbain, qui n’attend que l’ouverture du RER genevois, le 15 décembre prochain, pour prendre son envol.

Développement par étape

Le quartier Lancy-Pont-Rouge, entièrement situé sur la commune de Lancy, se situe de part et d’autre de la gare. Du côté des Acacias, CFF immobilier a réalisé un projet de développement qui réunit des activités administratives et commerciales. «La première étape est déjà en service et de belles entreprises se sont installées relève le Maire chargé des travaux et de l'économie, Stéphane Lorenzini. Elles participent déjà au développement économique de Lancy». Les immeubles de CFF immobilier abritent l'Ecole-club Migros, Cargill international, Swisscom ou encore KPMG. La deuxième étape vient de démarrer avec la démolition de la tour cargo des CFF. «Les surfaces vont quasiment doubler par rapport à ce qui a déjà été réalisé, souligne le Magistrat. Un premier investisseur, Holding M3 Hospitality, va réaliser ses propres bureaux, un Immeuble pour personnes âgées (IEPA) hôtelier ainsi que du logement étudiant haut-de-gamme, sur une surface de 35'000 m2 de plancher. Un deuxième promoteur, Swiss prime site, prévoit de construire 30'000 m2 de bureaux».

Pont-Rouge
Crédit photo : Imagina.ch

Des deux côtés des voies de chemin de fer

De nombreux développements sont aussi prévus de l'autre côté de la gare. Une première partie a déjà été réalisée par les CFF. L’ex-régie publique a construit deux immeubles le long des voies. Une des tours va accueillir les nouveaux bureaux de Ernst and Young et l’autre bâtiment comprendra une pharmacie au rez-de chaussée et des cabinets médicaux dans les étages. Au pied du coteau, le Grand quartier de l’Adret-Pont-Rouge, va accueillir, lui, 640 logements. «Une première étape se terminera au premier semestre 2020, explique le Magistrat. On y trouvera quelques immeubles en propriété par étage, des immeubles en coopérative d’habitation et des logements pour étudiants créés par la Fondation Nicolas Bogueret». Dans le premier lot, juste à l’entrée du quartier, se trouvent les immeubles des deux Fondations communales de Lancy, la Fondation communale immobilière de Lancy (FCIL) et la Fondation communale pour le logement des personnes âgées (FCLPA). «La FCIL va construire des logements sociaux et la FCLPA un Immeuble avec encadrement pour personnes âgées intergénérationnel, détaille Stéphane Lorenzini. Il comprendra des logements pour les aînés et pour les étudiants, un cabinet médical, un restaurant et une crèche de 56 places. Appelée crèche de Pont-Rouge, elle sera gérée par celle de Chante-Joie».

Un quartier qui s’étend sous la Mairie

Une deuxième étape, dont le chantier vient de démarrer, est prévue sous l’actuel Service social de Lancy. Elle devrait se terminer en janvier 2022. La Fondation HBM Camille Martin, la coopérative Cité-Derrière et la FPLC vont réaliser quatre immeubles, un HBM (habitation bon marché), une coopérative et deux immeubles en PPE. «La FCIL réalisera son propre bâtiment, explique le Magistrat. Il accueillera ses bureaux au rez-de-chaussée et le Pôle logement de la Ville de Lancy. Tous les collaborateurs seront ainsi réunis sous le même toit». L’édifice abritera également l’épicerie solidaire. La planification scolaire a démontré qu’il était nécessaire de construire un groupe scolaire supplémentaire de huit classes. «Il prendra place dans le parc prévu initialement, précise Stéphane Lorenzini, mais un aménagement de verdure agrémentera le préau». Une salle de gymnastique polyvalente permettra d’organiser des événements autres que le sport. Des salles de répétition pour les groupes de musique sont aussi prévues. «L’école servira ainsi de centralité pour le quartier», se réjouit notre interlocuteur. Deux nouveaux chemins, celui du Mérinos et celui de l’Adret traverseront le secteur. Il abritera aussi la Promenade Nicolas Bouvier qui relie le Petit-Lancy à la gare Lancy-Bachet. La Commune profite de ces travaux pour changer l’ensemble des collecteurs d’eau. Les aménagements extérieurs seront particulièrement soignés. «Nous avons signé une charte avec les constructeurs pour conserver une unicité dans le traitement des matériaux et dans l’éclairage afin d’avoir un résultat cohérent sur l’ensemble du périmètre», précise le Magistrat. Enfin, le quartier est géré par concept énergétique unique et novateur puisqu’il sera doté d’un réseau de chauffage à distance basé sur de la géothermie.

Judith Monfrini