Promenade Nicolas Bouvier : à pied ou à vélo, à l’assaut des crêtes de Lancy

La promenade Nicolas Bouvier relie le haut et le bas de Lancy, pour le plaisir des piétons et des cyclistes.

Ce cheminement de mobilité douce a été imaginé dans le cadre du premier projet d’agglomération franco-valdogenevois. Appelée initialement promenade des Crêtes, elle a été rebaptisée promenade Nicolas Bouvier, en l’honneur du grand voyageur né à Lancy. Elle va traverser de nombreux parcs publics tout en conservant de la hauteur, pour le plus grand plaisir des piétons et des cyclistes. Elle permettra la mise en réseau de différents quartiers de Lancy: Tivoli, Surville, L’Adret-Pont-Rouge, Le Bachet et La Chapelle.

Le concours d’architecture qui s’est déroulé en 2012 a primé le projet “Continuité du territoire au détail”. Il comprend cinq parties d’aménagement. Le premier tronçon qui relie le quartier de Surville à Pont-Rouge a été inauguré en septembre 2020. Depuis mars 2021, les usagers peuvent emprunter des escaliers menant au Centre de formation de Pont-Rouge avant de remonter sur l'avenue Eugène-Lance jusqu'au quartier de la Chapelle, le tout à pied ou à vélo.

D'ici 2022, une nouvelle passerelle devrait venir prolonger la promenade jusqu’au chemin de Tivoli en franchissant la rampe Quidort et la route de Chancy. La passerelle permettra alors d’offrir un cheminement sécurisé aux  écolières et écoliers de l’école de Tivoli mais aussi aux promeneurs-euses et passant-e-s souhaitant rejoindre la gare du Léman Express, ou simplement profiter d’un cadre de délassement préservé, au cœur de la densité urbaine.  
 

Escaliers promenade Nicolas Bouvier
Escalier connectant le pôle de Pont-Rouge et le premier tronçon de la promenade Nicolas-Bouvier (avril 2021) / Photo: Anne Buffello

 

Inauguration du premier tronçon de la Promenade Nicolas Bouvier en images

Accompagner le RER genevois

La promenade Nicolas Bouvier fait partie des mesures d’accompagnement du Léman express. Grâce à elle, il sera aisé de rejoindre la vélo-station de Lancy-Pont-Rouge, puis de prendre le Léman-Express. Mais la promenade ne sera pas une nouvelle Voie Verte puisque la priorité sera donnée aux piétons. En effet, le sol du chemin, en argilo-calclaire, ne permettra pas aux cyclistes de rouler trop vite. D’ailleurs, vers l’Orangerie du parc Chuit, la promenade se sépare pour laisser les piétons emprunter un escalier qui les mènent au bâtiment de formation Pont-Rouge alors que les vélos continueront tout droit en direction de la rampe de Pont-Rouge pour l'utiliser pour rejoindre le Parc Bernasconi et son nouveau franchissement de la route du Grand-Lancy. Dans le parc de Surville, le chemin existant a été modernisé et agrémenté de bancs et d’aires de repos. L’idée de la promenade est de mettre en valeur le coteau de Lancy qui forme un ensemble paysager de qualité. Il se compose de différents parcs, celui de la Bâtie, de Surville, les parcs Chuit et Bernasconi ainsi que celui de la Mairie qui sera complété par le Parc Pictet-deRochemont auxquels s’ajoutent des talus à forte valeur écologique.

De nombreuses études ont démontré l'importance d'espaces végétalisés en ville. Sources de bien-être et de plaisir, ils contribuent aussi à la réduction de la pollution de l'eau et de l'air ainsi que des îlots de chaleur urbaine.