Le quartier de Pont-Rouge aura son école

Lancy doit construire une nouvelle école pour faire face aux besoins de la commune. Le futur groupe scolaire servira également de lieu de vie aux habitants du quartier de Pont-Rouge.

La Ville de Lancy va connaître une forte augmentation de population ces prochaines années et les équipements publics doivent s’adapter. De nouveaux quartiers fleurissent un peu partout sur le territoire et il est impératif de pouvoir scolariser les enfants des futurs habitants. Pont-Rouge n’avait initialement pas prévu d’école, mais les prévisions du Département de l’instruction publique cantonal ont été revues à la hausse et un concours d’architecture vient d’être lancé par les autorités lancéennes.

Construction d’un demi-groupe scolaire

Plusieurs immeubles sont actuellement en construction dans le quartier de Pont-Rouge. A termes, 620 logements vont accueillir plus de 1000 habitants. «Aucune école n’était prévue dans ce quartier mais les besoins ont été revus à la hausse au Grand-Lancy, explique Stéphane Lorenzini, le Maire et Conseiller administratif chargé des travaux. Le Service de la recherche en éducation (SRED), qui dépend du Département de l’instruction publique, avait initialement prévu de scolariser les enfants de Pont-Rouge dans les écoles de En Sauvy, Palettes et Bachet, mais il a dû revoir sa planification». En effet, de nouveaux quartiers, comme La Chapelle-Les Sciers, les Semailles apparaissent et le besoin en établissements scolaires est avéré. Le SRED a estimé qu'environ 20 classes supplémentaires vont devoir s’ouvrir au Grand-Lancy dans les prochaines années. Les autorités se sont donc repenchées sur l’ancien Plan localisé du quartier de L’Adret-Pont-Rouge pour y placer une école tel que cela était heureusement programmé. Elle va occuper une partie du parc initialement prévu.

Normes de sécurité augmentées

«Il ne s’agit pas d’un groupe scolaire complet mais d’un demi groupe seulement, soit huit classes, précise le Magistrat. La Ville de Lancy tient néanmoins à ce que cet espace demeure un poumon de respiration pour le quartier de Pont-Rouge». Le demi-groupe scolaire va s’intaller au milieu du parc et il sera construit selon des principes innovants, notamment concernant le préau. La proximité des voies de chemin de fer donnera à l’école de Pont-Rouge un visage un peu particulier, avertit Stéphane Lorenzini. «Le quartier est soumis aux normes OPAM, les normes fédérales relatives aux risques majeurs le long d’un site ferroviaire industriel. Par conséquent, le bâtiment sera ouvert du côté de la Mairie de Lancy mais tournera le dos aux voies». Comme pour les immeubles d’habitation, le lieu de situation de Pont-Rouge a un impact sur l’architecture de l’école.

Le quartier de Pont-Rouge aura son école
Crédit image : Paysage'n'co

L’école comme lieu de vie du quartier

«Le groupe scolaire va servir de centralité pour les habitants, relève le Maire. Nous avons augmenté le programme type d’une école». Pont-Rouge comptera huit salles de classes, une salle de gymnastique, trois locaux pour le parascolaire, un atelier visuel, une salle d’appui et une salle des maîtres. L’établissement scolaire fera également partie du programme de l’école inclusive du DIP. «Nous avons demandé aux architectes de prévoir des locaux complémentaires pour que le groupe scolaire deviennent un lieu de vie à part entière. Les habitants disposeront d’un espace de 150 m2 ainsi que de quatre à six locaux de musique». En effet, la salle de gymnastique va servir de salle de sport et de salle d’activités afin de répondre aux besoins des écoliers et des habitants. «Elle sera à disposition du groupe scolaire la journée et pourra être utilisée par les différentes sociétés, le soir et le week-end, se réjouit Stéphane Lorenzini. On pourrait même imaginer de placer une scène pour accueillir des spectacles ou des réunions.»

Préau multifonctionnel

Le préau devra également servir de lieu de détente dans le quartier. L’école utilise un tiers de la surface de terrain à disposition. «La cour doit répondre à certaines normes, note le Maire. Le couvert doit être en dur et non en herbe, selon le DIP.» Les architectes vont devoir proposer une solution originale pour permettre à tous les habitants de profiter de cette surface, préau et parc. Le Conseil municipal vient de voter un crédit d’investissement pour lancer le concours d’architecture de ce projet un peu particulier. «Il sera mené par une équipe pluridisciplinaire, composée d’un architecte et d'un paysagiste pour concevoir l’école, le préau ainsi que le parc». Le concours est anonyme, le jury se détermine uniquement sur le projet, il ne connaît ni le prix, ni les auteurs. Le lauréat sera désigné en avril prochain afin de respecter le planning et pouvoir ouvrir l’école à la rentrée 2023. Les premiers habitants du quartier de Pont-Rouge arriveront au printemps prochain. Dans l’intervalle, leurs enfants seront répartis dans les écoles du Bachet, d'En Sauvy et des Palettes.

Judith Monfrini